MON PARCOURS

Je suis diplômée en ostéopathie du CEESO (école en 5 ans) dont le titre est inscrit au Répertoire National des Certifications Professionnelles au niveau 1 agrée par le Ministère de la Santé et des Sports, j’exerce en cabinet libéral au centre médical Henri Dunant (Villepreux 78) depuis le dernier trimestre 2014.

Particulièrement sensibilisée aux soins palliatifs, j’ai axé mon mémoire de fin d’étude sur la place de l’ostéopathie au sein d’une équipe de soins palliatifs en oncologie. Bien que le pré-projet de l’étude clinique au sein d’un service hospitalier ait convaincu plusieurs chefs de services et que le formulaire éthique ait été validé par le comité, la « jeunesse » de l’ostéopathie dans le monde médical en France et les lourds protocoles administratifs ont eu raison de ma motivation. Forte des rencontres vécues et du soutien reçu par plusieurs oncologues et acteurs du développement des soins palliatifs j’ai décidé de m’orienter vers une revue de littérature poussée comparant les résultats de toutes les études ayant déjà été réalisées sur le sujet.

Un an après mon installation j’ai eu l’occasion de m’investir en tant qu’ostéopathe de l’équipe de rugby de Plaisir PRC. Jeune ostéo et totalement inculte des us et coutumes rugbystiques c’est d’abord la boule au ventre que je me suis lancée dans l’inconnu. Je savais que j’en tirerais des apprentissages personnels et professionnels mais j’étais loin d’en mesurer la richesse. J’ai profité de cette immersion sur le terrain et dans les vestiaires afin d’assoir mes connaissances et mon expertise dans le milieu sportif en passant le D.U. Urgences, premiers secours et soins de terrain en milieu sportif de l’Université de Bordeaux. En me formant au K taping, j’ai découvert que son champ d’application pouvait s’étendre au-delà des stades jusqu’en cabinet et je m’en sers aujourd’hui très régulièrement.

Puis repue de l’expérience sportive, j’ai choisi de consacrer un peu de mon énergie et de mon temps à une passion plus personnelle et viscérale en m’inscrivant au DU d’Histoire de la médecine de l’Université Descartes. C’est en prenant du recul sur l’Histoire que j’espérais resituer l’ostéopathie et relativiser le rôle du soignant. J’ai rencontré des experts passionnés et passionnants et dans un contexte de scepticisme ambiant concernant la médecine et ses dérives j’ai réalisé qu’il s’agissait de revaloriser ses avancées spectaculaires tant sur le fond que sur la forme. Empreinte de cette idée et confrontée à la douleur omniprésente dans mon métier j’ai travaillé sur le concept de la douleur et sa prise en charge au siècle des grands progrès, à l’effervescence du XIXème siècle.

Alors que je rédigeais ce mémoire, j’attendais un heureux évènement et c’est à quelques jours d’écart que j’en rendais un et accueillais l’autre. Plongée dans le monde de la périnatalité, j’ai appris davantage qu’en plusieurs heures de cours de pédiatrie et gynécologie. «  Mamostéo », j’ai concilié ma vie de maman et mon activité en suivant une formation en ostéopathie pédiatrique fin 2017.

Aujourd’hui je prévois de suivre le 3ème niveau de formation K Taping (juin) pour m’en servir davantage au cabinet et de me laisser surprendre par les prochaines rencontres et aspirations que la vie m’offrira.

2009-2014 CEESO Paris, Ostéopathe D.O

2015 Formation en posturologie (Posturopole)

2016 D.U Soins de Terrain et Urgences en milieu sportif (Université Bordeaux Ségalin)

2016 K Taping niveau 1 et 2 (Kinesio France)

2017 D.U Histoire de la Médecine (Université Paris Descartes)

2017 Ostéopathie et travail sur soi. Perfectionnement en ostéopathie (Michèle Dangréau-Mussat)

2017 Ostéopathie pédiatrique (Michèle Dangréau-Mussat)

2018 Ostéopathie Bio-tissulaire (François Bel)